Nos actions

Nos actions en France

[really_simple_share]

Dîner de Gala

Samedi 3 décembre 2016 au Pavillon Royal

Une année de plus s’inscrit dans la belle histoire de Anta Akhi France.Une fois de plus nous vous convions pour raconter et supporter ensemble la belle oeuvre initiée par Yvonne Chami au Liban pour nos jeunes atteints de handicap.
Anta Akhi est un hymne à la vie.
Apprécions ensemble une fois de plus un temps de solidarité, de fraternité, de joie et d’amour, essences de la vie.
Je m'inscris au dîner de Gala
Cocktail à partir de 19h30
Dîner à 21h précises
Pavillon Royal
Pavillon Royal

 

Parrain de la soirée             
Monsieur Luc FERRY

lucferryportrait

Essayiste, Philosophe et ancien Ministre de l'Education, de la Jeunesse et de la Recherche

 

 

 

Je m'inscris au dîner de Gala

 

Participation Exceptionnelle de Marc Hatem !             

  1. Marc Hatem


 

 

Je m'inscris au dîner de Gala

 
 
 
 
 
 

Oeuvres mises aux enchères et lots de tombola

 
 
Plaquette
 

Dîner de Gala le 5 décembre 2015

Diner de Gala

Samedi 5 décembre 2015 - Le Pré Catelan, Bois de Boulogne

Merci à tous qui ont contribué à cette dîner de gala. Voir des photos de l'evenement.

Léa Salamé nous a fait l'honneur d'être la marraine de cette édition 2015.

"M’engager auprès de Anta Akhi, c’est ma modeste façon de rendre un peu de ce que m’a donné mon pays natal auprès d’une cause que est noble et juste.” Léa Salamé 
On était honorée de recevoir aussi la poétesse et romancière Vénus Khoury-Ghata qui dédicacerait ses livres offerts aux participants.

Faire un don

 

Façade Pré Catelan - nuit (BN01) Pré Catelan 5-14 600 Premier étage 5-14 656 Tente extérieur - nuit (BN03) Façade nuit 003 Pré Catelan 6-14 282 détail avec tour Eiffel

Dîner de Gala le 6 décembre 2014

Cette édition fête les 10 ans d'existence de l'association Anta Akhi France.

Franck Dubosc nous fait l'honneur d'être le parrain du dîner de Gala 2014

F.DUBOSC_Carole-Bellaiche 

The Westin Paris
3 rue de Castiglione, 75001

livre-d'or

Visitez le Livre d'Or en ligne maintenant !

Et n'oubliez pas de vous inscrire pour le dîner de gala 2015 !
Je m'inscris

Une toile mise aux enchères

 

 

 

 

 

I HAVE A DREAM

"I have a dream" est une toile créée sur le thème de Beyrouth et spécialement réalisée par l’artiste peintre Micha Tauber pour les 10 ans de Anta Akhi France.

D'une valeur estimée à 10 000 euro, le commissaire priseur James Fattory la proposera aux enchères lors de notre dîner de gala du 6 décembre.  

 

Toile Micha Tauber     10712867_879915168698739_2928844889823547985_n

100cm x 100cm - Micha Tauber 

Cette oeuvre originale est offerte par la galerie Art Symbol, Place des Vosges (Paris).

Retrouvez l'interview de Micha Tauber.  

Découvrez la liste des lots de la tombola ! Pensez à souscrire vos billets…

 

 

LOT 1 -  Un coffret parfum Femme « Cacharel », offert par Mr Joe Sfeir, Elysees Shopping. Valeur 60 euros

LOT 2 - Un coffret parfum Homme « Mont Blanc », offert par Mr Joe Sfeir, Elysees Shopping. Valeur 75 euros

LOT 3 - Un coffret parfum Femme « Trésor de Lancôme », offert par Mr Joe Sfeir, Elysees Shopping. Valeur 80 euros

LOT 4 - Coffret pour Homme Jacques Fath « Monsieur de Fath », offert par Mr Bernard Naim, Panouge, Valeur 80 euros

LOT 5 - Six bouteilles de vin Musar Jeune rouge offertes par Château Musar. Valeur 100 euros

LOT 6 - Six bouteilles de vin Musar Jeune Rouge offertes par Château Musar, Valeur 100 euros

LOT 7 - Bijou fantaisie offert par Angélique Maio, Quai des Anges, Valeur 100 euros

LOT 8 - Coffret pour Femme « Lys Noir » de la maison Isabey – parfumeur depuis 1924, offert par Mr Bernard Naim, Panouge, Valeur 135 euros

LOT 9 - Coupon pour 4 personnes pour un brunch du dimanche a l’Hotel Al Bustan. valeur 200 euros

LOT 10 - Sculpture Penseur d’Auguste Rodin, offert par l’Univers de Léo. valeur 300 euros

LOT 11 - Deux Billets d’avion Paris-Barcelone-Paris offerts par Eurowings- Groupe Talwyne. Valeur 350 euros

LOT 12 - Dîner gastronomique pour 2 personnes au restaurant « Les Tablettes », offert par le Chef Jean-Louis Nomicos. valeur 400 euros

LOT 13 - Top offert par Rabih Keyrouz, valeur 435 euros

LOT 14 - Une nuit pour 2 personnes dans une suite à l’hôtel Nest à Namur Belgique, Spa offert Valeur 485 euros

LOT 15 - Week-end pour 2 personnes à l’Hôtel Al Bustan, valeur 500 euros

LOT 16 - Tableau Huile sur Isorel. Dim 61x50cm. Oeuvre du XX ème du peintre Gilbert Personne. « Le Torrent au printemps – La Sedelle à Josnon » offert par la galerie Alberio. Valeur 700 euros

LOT 17 - Une bague en or sertie de diamants de Tufenkjian, offerte par Mr Joe Sfeir, Elysees Shopping. Valeur 1000 euros

LOT 18 - Deux billets d'avion MEA Paris-Beyrouth-Paris, offerts par Monsieur Romanos Khattar. Valeur 1000 euros

LOT 19 - Une pochette Pilgrim offerte par Roger Vivier. Valeur 1200 euros

LOT 20 - Une pochette offerte par Roger Vivier. Valeur 1200 euros

LOT 21 - Pendentif or avec émeraude offert par Sarkis Ajémian, valeur 1250 euros

LOT 22 - Recueil de 3 lithographies originales, offert par Roula Faddoul :                                         de Sokey Edorh (Togo), Abdellah Sadouk (Maroc) et de Charles Khoury (Liban), valeur 1200 euros

LOT 23 - Sac en cuir offert par la Maison Georges Hobeika, Valeur 1250 euros

LOT 24 - Un bon cadeau d’une valeur de 1500 euros , offert par Mme Adeline Fiani, KTS voyages.

LOT 25 -  en bronze : « Le Robot OXO », réalisée par le sculpteur Donald Laborie, h=29cm. Valeur 1750   euros

LOT 26 - Week-end Séjour à l’hôtel the Mark à New York « Stock Hôtel info », valeur 2000 euros     

Dîner de Gala

Dîner de Gala

Dîner de Gala 2013

Hôtel Westin Paris. Invité d'honneur Antoine Sfeir. Exposition de peintures de Joumana Fayed. Animation musical d'Imad Morkos et son orchestre. Intermède musical avec Allison Mareek et Cyril Montreau. Animatrice Nicole Mouradian.
 

Discours de Hadi Antoun, président d'Anta AKhi France

Amin Maalouf lors de son discours à cette tribune il y a 3 ans citait Oumaya Al Andalusi, Poète, Philosophe, Savant et Compositeur du XIème siècle, « Si je suis fait de terre, le monde entier est mon pays, et tous les humains sont mes proches ».
 
Dans sa circulaire de septembre 2013 Yvonne Chami, fondatrice de Anta Akhi, disait ;
 
« Avant d’être un projet pour personnes atteintes de handicap, Anta Akhi, est un projet qui permet à tout homme de vivre à l’image de Dieu, où qu’il soit, quel que soit son état, sa responsabilité, son statut, pour un vivre ensemble dans la joie, la paix, par l’amour en frères. Et que chacun puisse dire la vie est belle avec toi ! ».
 
Ainsi, le handicap devient un tremplin pour la personne qui le porte, pour que, tout au long de son parcours de vie, elle puisse porter des fruits, être témoin, et transformer l’homme en tout homme.
 
Excellences Mesdames, Messieurs,
 
C’est avec toujours beaucoup de joie que nous vous recevons, dans cet esprit de fraternité, pour notre rencontre annuelle depuis 9 ans déjà, autour de nos jeunes atteints de handicap et au sein de cette grande famille qui nous rassemble, Anta Akhi, Toi mon frère !
Les années se suivent et ne se ressemblent pas mais vous êtes toujours là, vous répondez présents par vos sourires, vos encouragements, votre générosité, votre fidélité… chacun d’entre vous ici présent, probablement sans le savoir, contribue à cette motivation qu’est la nôtre, la vôtre, celle de l’équipe Anta Akhi France qui œuvre sans compter pour apporter cette aide qui devient essentielle au maintien du foyer de tendresse.
Au moment où à l’échelle Européenne on œuvre pour intégrer les personnes atteintes de handicap aux entreprises, leur permettre l’accès à toutes les infrastructures publiques, en fait tout simplement à leur insertion sociale et professionnelle afin qu’ils puissent vivre avec et comme les autres, nous n’en sommes encore qu’au niveau de leurs subventions matérielles.
Il est urgent de faire en sorte que le plus grand nombre de nos concitoyens prenne conscience de la nécessité de faire une place aux personnes atteintes de handicap dans notre société et en particulier au Liban. Faire en sorte que l’intégration de ces personnes devienne l’affaire de tous, c’est notre ambition au sein de Anta Akhi.
Cette sensibilisation n’aura de réelles répercussions que si les actions continuent dans les années qui viennent et espérons pouvoir les mener avec vous tous !
Nous souhaitons avec ces quelques mots vous apporter aussi quelques nouvelles de nos jeunes tout au long de l’année écoulée et depuis notre dernier diner il y a 1 an exactement ;
Ils ont passé l’été au couvent saint Georges à Klaiat dans un cadre relaxant et en pleine nature. Nous avons eu l’occasion de passer une journée avec eux, d’ailleurs les photos que vous voyez défiler ont été prises à cette occasion.
Ils ont pu aussi profiter de sorties organisées chez des amis de Anta Akhi ; à la piscine, en pique nique, au restaurant, à l’usine de bateaux et pour une première fois Fadi a été à la plage et non pas à la piscine. L’équipe a tout fait pour l’aider à y arriver, il fallait voir son visage
La grotte de Jeita, n’est malheureusement pas adaptée aux personnes atteintes de handicap ! Mais l’équipe a quand même porté les jeunes pour y aller ! Fatiguant ? Certainement, mais nos jeunes en valent la peine !
Ces vacances ont permis aussi de renforcer les structures de leur bâtiment qui était menacé par d’importantes fissures qui se propageaient dans les fondations, il faudra 3 ans pour achever les travaux…
Je voulais aussi à cette occasion, rendre hommage aux accompagnateurs qui se dévouent pour apporter l’aide et l’affection nécessaires à l’épanouissement de nos jeunes.
Une petite histoire à vous raconter afin de matérialiser ce don de soit. C’est l’histoire de Marcelle ;
De part sa régression due à son handicap, elle mange la nourriture moulinée depuis le 4 avril. Pour l’aider et accepter ce fait, Rachel son accompagnatrice a décidé de manger elle aussi moulinée quand elle se trouve avec elle.
Une histoire plus drôle avec Elie, jeune homme atteint d’une Infirmité Motrice Cérébrale, est plein d’humour. Il se dit timide, mais personne n’en croit rien ! Il aime beaucoup parler, surtout au réveil, quand pratiquement, tout le monde dort encore. Mirna, référente, qui dort dans une pièce voisine, se réveille à sa voix et lui dit : « Elie, tu ne peux pas parler très tôt le matin car tu réveilles tes amis et tu me réveilles... » Elie a bien enregistré les paroles de Mirna. Un autre jour qu’elle dormait, Elie très attentionné, déclare à voix haute : « Que personne ne parle, sinon Mirna va se réveiller ! » Et bien sûr, Mirna s’est réveillée à sa voix ! Elle lui dit : « Elie ne parle pas du tout car tu as réveillé tout le monde ! ». Cette fois, Elie a bien compris... Mais un troisième jour, c’est le téléphone qui sonne très tôt ! Mirna parle bas mais Elie, déjà réveillé, l’entend. À la fin, ne pouvant plus se taire, il déclare à voix haute : « Mirna est réveillée mais ne ce n’est pas à cause de moi ! C’est le téléphone ! »
Enfin, je termine par une devinette et oui, une fois n’est pas coutume;
Et ceci avec Kiki une de nos jeunes atteintes de polyhandicap. Elle comprends très bien ce qu’on lui dit, mais ne peut pas s’exprimer, toutefois elle réussit à se faire comprendre par des « oui » et des « non ». Le chef cuisinier, Yehya, aime lui faire plaisir et cherche à savoir ce qu’elle veut manger. C’est son accompagnatrice Marie-Thérèse qui fait le lien entre eux.
Devinons avec elle ce que notre jeune Kiki souhaite manger (celui qui trouve aura droit à un lot si notre commissaire priseur le veut bien);
- Est ce que tu veux manger Kiki ? – Oui
- As tu envie de quelque chose de spécial ?– Oui
- De quelle couleur est ce ? peux tu me la montrer ? – Oui et elle montre ses habits - C’était du jaune
- Un dessert ? – Non - Un plat salé ? – Oui
- Et les questions commencent ? Riz au curry ? Non
– Soufflé aux pommes de terre ? Non
– Fromage ? – Non.
- Marie Thérèse pense que Kiki s’est trompé en montrant le jaune et lui propose d’autres mets ! Kiki s’impatiente !
-Marie Thérèse qui est à cours d’idée ; Pepsi, Nonnnnn… Crème Caramel ? Nonnnnnnnnnn
- Après 40 min d’aller- retour, de devinettes, Marie Thérèse a deviné ! et vous ?
Mes chers amis, à chaque fois c’est avec beaucoup d’émotions et de joie que j’exprime ces quelques mots au nom de notre équipe en Anta Akhi France qui s’agrandit d’année en année avec des membres engagés, motivés, persévérant avec un seul souci aider dans l’ombre et dans la discrétion ! J’aimerais, malgré leur refus de paraître publiquement, les citer et vous remercie de les applaudir chaleureusement; Lamia Chami, Joumana Tufenkji, Nicole Sfeir, Amal Nehmé, Carole De Kaper, Carla Nasrallah, Marianne Habis, Karim Hatem, Samer Hajjar, Christian Lujan, Joseph Eid, Jihad el Chaaer, Wassim Antoun et nous ont rejoint récemment Antoinette Nassar et Antoine Karam.
Avant de terminer quelques chiffres : A partir de la France, 97470 Euros transférés à Anta AKhi Liban au cours de l’exercice 2012 malgré un contexte persistant de crise et d’incertitude. En effet, malgré le léger repli des bénéfices de l’exercice 2012 par rapport au précédent, vous êtes toujours aussi nombreux à participer à notre dîner annuel, et chaque année de nouveaux donateurs contribuent à notre action. Nous avons également la satisfaction d’avoir eu plusieurs nouveaux sponsors en 2012 et la dynamique est maintenue avec l’espoir de pouvoir la potentialiser encore plus.
Au Liban, nous continuons de dépendre exclusivement de l’aide de donateurs pour combler un budget de plus d’1 million de dollars par an. Le gouvernement libanais ne paie pas de contribution, et la participation des parents de nos jeunes, s’élève à 2% des frais de fonctionnement. Nous essayons de notre part de diminuer autant que possible les dépenses en assurant des dons en nature comme la nourriture, les habits, les produits d’hygiène, quelques fournitures, entretiens et réparations ainsi que les consultations médicales de nos jeunes. Sans l’implication de nos amis au Liban et vous mêmes ici présents, nous n’aurions pas été en mesure d’assurer une vie de dignité au quotidien pour nos jeunes.
Je terminerai sur notre slogan de l’année 2013 ; « Et si l’on peut te prendre ce que tu possèdes, Qui peut te prendre ce que tu donnes ? » Antoine de Saint Exupéry. Merci de votre attention

Dîner de Gala 2012

Hôtel Westin Paris. Invité d'honneur Alexandre Najjar. Joueur de quanun Imad Morcos. Chanteur Bruno Tabbal.

Discours de Son Excellence Monsieur l'Ambassadeur Boutros Assaker

 

Chers amis,

Ce soir, je ne discourrai pas sur un thème aussi sensible que le handicap, car l’illustration de la tourmente ne peut être puisée qu’à la source. Aussi me contenterai-je de vous livrer le témoignage que j’ai requis d’une mère confrontée dans son quotidien à l’infirmité de son fils.

Elle s’adresse à nous en disant :

Victor Hugo écrivait : « Les mots sont les passants mystérieux de l’âme, car le mot, qu’on le sache, est un être vivant ».

Malheureusement, le destin en a décidé autrement pour mon fils en le privant de l’usage de la parole ; non il n’est pas muet, il est autiste.

Cet enfant potelé aux boucles d’or, on l’a laissé à l’encolure de son destin avec l’apparence de l’enfance. On lui a volé son esprit, et ce que traverse son âme, reste un mystère, y compris pour lui-même.

Il y a des enfants qui jouent dans les parcs arborés baignés de lumière, et des enfants ensevelis dans les ténèbres du mutisme, de la maladie et de la souffrance. Il y a ceux qui pleurent toutes les larmes de leur corps pour avoir cassé un jouet, ou s’être égratigné un genou, et ceux qui pleurent parce que la vie les a condamnés à la captivité de leur corps malade. C’est ainsi que va la vie, il y a ceux qui souffrent et ceux qui croient souffrir.

D’abord tombe le diagnostic, comme une massue sur vos espoirs : un jour, on vous annonce que votre enfant n’est pas « normal », qu’il a un problème mental, que les premiers pas qu’il a réussi à faire ne le mèneront pas loin, et que cet enfant restera un enfant malgré les années qui passent, malgré l’âge qui avance. Sa jeunesse se heurtera à votre vieillesse, et son avenir vous hante et vous préoccupe ; qui donc prendra soin de lui quand vous aurez passé ?

Ensuite, vous découvrirez les symptômes grandissants du handicap : insomnie, hurlements nocturnes, retrait, chaos, vous apprenez à vivre avec votre douleur, à accepter l’enfermement de votre fils derrière les failles de son cerveau. A-t-il faim, a-t-il peur, a-t-il mal ? Jamais il ne vous le dira. Ses besoins : vous essayez de les deviner, de les devancer, de les interpréter.

Puis viennent le rejet et l’isolement : refus de scolarisation, rareté des structures d’accueil, année après année, vous êtes reconduit gentiment, invité à vous adresser ailleurs, en vous indiquant les endroits qui ouvriraient prochainement et dont les listes d’attente ne laissent aucun espoir. Les pouvoirs publics manquent d’orientation, on ne vous laisse qu’une alternative : le maintien à domicile. Vos amis disparaissent, votre famille s’éloigne, votre mariage se brise…

L’autisme n’a rien de tendre. Les pauvres familles entrent en guerre contre un ennemi inconnu, bataillent et se détruisent dans le combat. Comme toutes les guerres, il n’y a pas de vainqueurs : que de l’atrocité et de la destruction.

Heureusement se créent des associations comme « Anta Akhi » qui refusent de s’empêtrer dans cette situation inextricable, elles œuvrent avec force à leur côté dans l’idée ou dans l’action, afin de compenser l’injustice qui les frappe, et pour répondre à chaque coup porté par leur sort, par la fraternité et la solidarité, par le volontarisme et la charité. Elles estiment leur cause comme ayant de la dignité, de l’intérêt, de l’importance. Elles sont là où tous les autres ont déserté.

« Anta Akhi » réagit face à la différence de ces enfants autrement que par l’indifférence, dans ce sens elle fait valoir son mérite : un mérite rare, vrai, accompli, vertueux et éclatant.

Ainsi Nada conclut son témoignage.

Je m’associe à elle pour souligner le mérite rare, vrai, vertueux et éclatant de cette association : « Anta Akhi » (Toi mon Frère), et je m’incline devant le travail accompli de ses membres.

Je termine en rendant un hommage appuyé à Nada, à toutes les mamans et aux parents d’enfants en situation de handicap.

Je vous remercie.

 

Dîner de Gala 2011

Hôtel Westin Paris. Exposition de peintures de Céline Bedat. Joueur de quanun Imad Morcos. Intermède musical avec Joumana Amiouni (Soprano) et père Naoum Khoury (Ténor). DJ et chanteurs Black Cats Singer.

Dîner de Gala 2010

Anta Akhi
Hôtel Intercontinental Paris Le Grand. Parrainage d'Amin Maalouf, en présence d'Yvonne Chai, fondatrice de SéSobel et d'Anta AKhi Liban.
Exposition de photos de Naji Farah. Exposition de peintures de Sylvie Guezenec. Intermède musical du Père Naoum Khoury (Ténor ). Animateur Victor Boissel.
 
 

Discours de Hadi Antoun, président de l'association Anta Akhi France

La flamme qui nous anime brûle pour la 6ème année consécutive. Elle a valeureusement passé 6 hivers et s’est nourrie des quatre vents. Ce soir, c’est notre 6ème dîner aux chandelles, dans la plus stricte intimité des quelques 200 invités qui partagent ici leur chaleur.
Permettez-moi un bref voyage dans le temps car je brûle d’impatience de vous dire comment cette flamme est née, de quelle étincelle elle est la fille et de quels incendies elle sera bientôt la mère. Nous sommes précisément le 24 mars 2004 au Palais de l’Unesco, il est 20h42... Pourquoi 20h42 ?
Le concert devait démarrer à 20h00 précises... mais organisez un évènement avec des fonctionnaires internationaux et des Libanais, vous verrez que 20h42 constitue une performance honorable.
Quoi qu’il en soit, le concert fut un succès, il mettait en scène Zad Moultaka et Fadia el Tomb sur les mouachahats avec comme maitre d’œuvre Hady Farah. Yvonne Chami a souhaité rencontrer remercier l’équipe. L’équipe du concert d’un côté, Yvonne de l’autre, ces deux substances inflammables ont produit une idée explosive: ouvrir une antenne parisienne pour Anta Akhi, l’étincelle était là.
Aujourd’hui, plus de 6 ans après, Yvonne est parmi nous de nouveau et je vois dans ses yeux le même feu, le même regard flambant et ce crépitement étincelant que ceux qui l’ont déjà rencontrée connaissent bien.
 
Votre excellence, Monsieur l’ambassadeur du Liban Mesdames, Messieurs, chers amis
 
Nous avons le plaisir de vous accueillir ce soir pour la 6ème édition de notre dîner de gala. Cette année, notre parrain nous remplit d’une fierté toute particulière car nous avons l’insigne honneur d’être les filleuls d’Amin Maalouf.
Amin porte un regard affuté sur ses contemporains, il se décrit - dans Le dérèglement du monde - comme un « un veilleur de nuit » et le flambeau qu’il tient à la main ajoute ce soir à notre flamme. Quand s’est posée à lui la question de parrainer Anta Akhi cette année, je n’ai pas de doute sur le fait qu’il a dû écrire - mentalement - tout un roman avant de me répondre. Son temps de rédaction a cependant été infiniment court et un « oui » simple et généreux s’est imposé dans sa bouche comme une évidence.
Dans son jardin - et le nôtre -, Amin approche son flambeau toujours plus près des injustices de ce monde et, par la plume comme par l’épée, il les combat ; aujourd’hui, sa veuve et son orphelin sont nos jeunes atteints de handicap au Liban ; son bras armé, c’est sa générosité et la nôtre. Aux armes citoyens !
Tu nous apportes ce soir tout ce que tu es et tout ce que tu représentes ; au nom de tous, Amin, merci.
J’ai bien d’autres remerciements à produire ce soir, ils seront évidemment imparfaits, incomplets et sincères. Je souhaite commencer par remercier les absents, qui n’ont toujours tort que dans l’adage, et qui par leur action nous montrent combien ils ont eu raison. Je remercie également nos partenaires qui nous soutiennent ainsi que vous tous , chers amis, présents ce soir.
Anta Akhi France, c’est un portefeuille qu’il nous appartient de garnir pour que des dépenses que nous trouvons justes soient faites au Liban. En tant que président d’Anta Akhi France, j’aimerais dire un mot sur la manière dont nous avons collecté les fonds avant de laisser Yvonne dire comment ils ont été dépensés. Un homme qui gagne de l’argent, une femme qui le dépense, j’en entends déjà qui ont une impression de déjà vu... Pour ceux-là, je n’ai qu’un mot : ce n’est pas ce que vous croyez.
L’année 2010 a vu arriver de nouveaux membres d’Anta Akhi France et j’aimerais les saluer (merci de vous manifester, ils vont me tuer à la fin): Jihad Al Chaer, Victor Boissel, Joseph Eid, Leila Hawari, Khalil Masri, Carla Nasrallah.
Les anciens sont toujours bien présents, et comme ils subissent mon caractère depuis plus longtemps, il me paraît juste de profiter de cette tribune pour leur rendre honneur : Wassim Antoun, Brigitte Badaro, Carole De Kapher, Samer Hajjar, Karim Hatem, Christian Lujan, Nicole Sfeir, Joumana Tufenkji.
Enfin, et parmi les absents, je voudrais donner un mot pour Lamia Chami et François-Xavier Fieschi qui nous manqueront ce soir.
C’est sous l’impulsion de ceux que j’ai cités et de tous les autres qu’Anta Akhi France a traversé l’année 2010 ; nous n’avons rien laissé au hasard, chaque dépense a été âprement négociée, y compris le dîner de ce soir, les frais de fonctionnement de l’association à Paris sont proches de 0 et, à ce jour, le montant des recettes pour cette année atteint 80 000 €. Je renouvelle ainsi les remerciements qui vous sont destinés à tous et j’ai le plaisir d’inviter à me rejoindre celle qui va, entre autres, nous rappeler comment ce qui est collecté ici est rendu utile là-bas :
Tout feu, tout flamme : Yvonne Chami
 
 
Yvonne, Peux tu nous dire comment est née l’idée de t’occuper de personnes atteintes de handicap ? Comment Anta Akhi a pris le jour ?
Concrètement, les virements effectués à partir de la France, à quoi servent ils ?
Comment vois tu l’avenir de Anta AKhi et du handicap au Liban ?
 
L’année 2010 a vu arriver de nouveaux membres d’Anta Akhi France et j’aimerais les saluer : • il nous a conquis par sa discrétion, sa fidélité et son efficacité : Jihad Al Chaer ;
• il anime cette soirée et, y compris les années précédentes, il a déjà largement oeuvré en amont par ses qualités humaines et professionnelles : Victor Boissel ;
• il met tout son dynamisme et son bon esprit au profit d’Anta Akhi alors même qu’il prend très à coeur son rôle de jeune papa : Joseph Eid ;
• elle a mobilisé ses contacts et surtout tout son coeur et son énergie au service de notre action, je n’ai pas besoin de vous présenter : Leila Hawari ;
• elle nous a séduit par sa simplicité, sa disponibilité, son bon sens et tout le reste : Carla Nassrallah.
Les anciens sont toujours bien présents, et comme ils subissent mon caractère depuis plus longtemps, il me paraît juste de profiter de cette tribune pour leur rendre honneur :
• Wassim Antoun, avec toujours autant de dévouement et de gentillesse ;
• Carole de Khaper, étonnante par sa motivation sans faille et toute l’action qu’elle mène ;
• Samer Hajjar, efficacité et extrême discrétion cachées derrière un ordinateur, c’est lui qui gère le site et s’occupe de vous rappeler à l’ordre ;
• Nicole Sfeir, avec une surprenante énergie, elle a pris à sa charge le dossier de presse, les cartons d’invitation et le programme qui ont évolué tant sur le fond que sur la forme ; • Joumana Tufenkji, elle s’est donné sans compter et nous a subjugués par son engagement et ce, malgré le deuil qui l’a touchée et qui nous a tous bouleversés. Enfin, et parmi les absents, je voudrais donner un mot pour :
• Lamia Chamy, retenue au Liban et qui nous manquera beaucoup ce soir ;
• Brigitte Badaro, pour qui nous avons une pensée toute particulière cette année ;
• François-Xavier Fieschi et Christian Lujan, retenus pour des raisons professionnelles et qui restent des piliers de l’association dont nous savons qu’ils seront toujours là pour nous soutenir.

Discours d'Amin Maalouf, parrain de l'édition 2010

Anta Akhi

Excellences, Mesdames et Messieurs, Chers amis,
 
Bien avant de connaître l’action de votre association, j’avais été séduit par l’originalité de son nom. Comme vous l’imaginez, je suis sensible aux mots, à leur sonorité, à leur signification, à leur usage, surtout lorsqu’on s’écarte des appellations convenues. Anta Akhi, « tu es mon frère », ne m’a pas laissé indifférent.
La fraternité est, dans la devise de la République, la notion la plus discrète, au point d’en être négligée. On a constamment vu des hommes et des femmes lutter au nom de la Liberté ou de l’Égalité, rarement au nom de la Fraternité. C’est aussi une notion au nom de laquelle on a commis peu de crimes à travers l’Histoire.
L’Égalité, nous la désirons tous, ou presque. Mais on a tellement brandi son étendard depuis deux siècles, on s’en est tellement servi pour justifier des massacres, des guerres, des tyrannies, qu’on a fini par la déconsidérer, et par provoquer un retour de bâton. Au point qu’aujourd’hui, on en arrive à faire l’éloge des inégalités les plus outrancières, sinon dans les discours, du moins dans les faits, et peu de gens s’en offusquent.
La Liberté aussi, nous y aspirons tous, bien entendu. Mais il a été dit, à juste titre, qu’entre les puissants et les faibles, c’est la liberté qui opprime, et c’est la loi qui protège. Le monde qui nous entoure évoque souvent pour moi ce vieux cauchemar cynique : des renards libres dans un poulailler libre.
La Fraternité demeure, de ce fait, au sortir du XXe siècle, la notion la moins corrompue, la moins mensongère, la moins frelatée. Et aussi, me semble-t-il, la plus porteuse d’espoir.
Le meilleur critère pour évaluer l’avancement d’une société humaine, c’est la manière dont elle se comporte envers les êtres les plus vulnérables — les minorités, les femmes, les enfants, les handicapés, les exilés, toutes les personnes qui ont besoin d’un supplément de solidarité. C’est en abolissant les barrières, dans les têtes et dans les cœurs, que nos sociétés s’élèvent et qu’elles s’humanisent.
Dans un monde où la solidarité s’affaiblit, soit pour des raisons budgétaires, soit pour des raisons idéologiques, l’action des citoyens généreux et dévoués n’est plus un simple complément, c’est parfois l’essentiel, c’est elle qui maintient le tissu social, c’est elle qui préserve les principes fondamentaux. Et le premier de ces principes, c’est que la personne humaine est la raison d’être de toute institution, de toute organisation sociale, comme de toute activité publique. Quand on l’oublie, on perd de vue l’essentiel de ce qui nous rend humains.
J’ai mentionné la place de la Fraternité dans la devise de la France, permettez-moi de conclure en évoquant un auteur venu de l’autre civilisation que je dis mienne, celle du monde arabe, qui est celle du Liban et qui fut aussi, jadis, celle de l’Espagne des trois religions, une époque qui m’est chère.
L’homme que je vais citer a vécu au XIIe siècle. Il s’appelait Oumayya al-Andalusi, il était tout à la fois un poète, un philosophe, un grand savant, et un compositeur comme on pouvait l’être en ce temps-là. Il est aujourd’hui oublié, mais certains de ces écrits n’ont rien perdu de leur valeur, ni de leur actualité. Notamment ce vers, que je dirai d’abord dans sa langue originale, puis en traduction française :
 
إذا كان أصلي من تراب فكلها ... بلادي وكل العالمين أقاربي..
 
Ce que l’on pourrait traduire à peu près comme ceci : Si je suis fait de terre, le monde entier est mon pays, et tous les humains sont mes proches.
 
Merci pour votre accueil, et pour tout ce que vous faites.

Dîner de Gala 2009

Hôtel Intercontinental Paris Le Grand. Parrainage d'Isabelle Mergault. Exposition de photo de Laurent Costantini. Exposition de sculpture en bronze de Donald Laborie. Animateur Thibaut de Lussy. Groupe musical R&B Beirut composé de Richard Fawaz (Basse), Elio El Hachem (Batterie), Marcelino Ibrahim (Guitare), Élie Njeim (Trompette), Cynthia Safi (Chant) et Hadi Issa (Piano).

Dîner de Gala 2008

Pavillon Dauphine. Parrainage d'Isabelle Mergault. Chanteuse Patricia Atallah. Troupe du Centre de Danse Orientale composée de Souraya Baghdadi, Nawal Raad, Mohamad Haidar et Miloudi Ben Slimane.

Dîner de Gala 2007

Pavillon Dauphine. Chanteuse Joumana Medawar avec son pianiste Marc Abou Naoum. Joueur de Oud: Mohamad Haidar. DJ: Walid Wehbé.

Dîner de Gala 2006

Pavillon Dauphine. Chanteuse Hala Hachem.

Dîner de Gala 2005

Hôtel Royal Monceau. Pianiste Georges Daccache

Dîner de Gala 2004

UNESCO , concert de Zad Moultaka

Notre deuxième édition de course solidaire !

 

 

 

 

 

Chers Amis ...
Le dimanche 11 septembre 2016, notre deuxième édition de la course solidaire au profit de Anta Akhi a réuni plus de 200 d'entre nous!
Merci du fond du coeur à tous... coureurs, marcheurs, sponsors et amis pour votre présence et votre grande générosité !
Merci aussi à tous ceux qui ont exprimé leur soutien à distance.
Merci à tous les jeunes qui ont battu leurs scores !
Vous êtres les grands gagnants, ceux du coeur!
Pour le bien de nos jeunes au Liban, continuons ensemble l'aventure.
Main dans la main!

Je donne.

Vous êtes une entreprise, devenez sponsor de la course

Devenir Sponsor.

Renseignements

  • email: info@antaakhi.fr
  • tél : 06 31 96 63 50

 

Gloria Nasr la grande marraine de cette première course

 

 

Date de la course : 13 septembre 2015

 

 

Gloria Nasr a parcouru Paris-Beyrouth en 2013 à la force de ses jambes et son mental.

Découvrez le site de cette incroyable aventure Paris-Beyrouth ici.

 

circuit2

Course solidaire le 13 septembre 2015, au Bois de Boulogne

 

 

 

Informations pratiques 

  • Rendez-vous à partir de 8h30
  • Retrait dossard 8h30-9h30
  • Départ à 10h30 pour les adultes et 10h00 pour les petits
  • Inscription sur le site HelloAsso par CB  jusqu'à 22h le 12/09/15  ou sur place le jour de la course à partir de 8h30 par CB, chèque ou espèces

 

Point de départ

      Bois de Boulogne

      • Accès: Métro La Muette (ligne 9) ou Porte d’Auteuil (ligne 10)

Les courses

      • 2 courses pour les adultes : 1 boucle (5 km) ou 2 boucles (10km)
      • 1 course pour les petits (2,4 km)

Prix par participant

    • Enfant de moins 12 ans 12€
    • Parcours 5km 20€
    • Parcours 10km 25€
  • Possibilité de faire un don en plus

Renseignements 

  • info@antaakhi.fr
  • www.antaakhi.fr
  • 06 31 96 63 50

 

  • Vous avez la possibilité de vous inscrire et de faire un don sur notre site partenaire HelloAsso jusqu'à 22h le 12/09/15 ou sur place le jour de la course à partir de 8h30 par CB, chèque ou espèces

Je m'inscris.

Vous êtes une entreprise, devenez sponsor de la course

Devenir Sponsor.

 

Merci de bien vouloir renseigner votre mail pour accéder à la galerie photo

Nos bilans

Je soutiens le prochain événement

Evolution de la collecte depuis 10 ans

AA Evolution des dons 10 ans

Bilan de l’année 2014 : Anta Akhi fête ses 10 ans avec succès grâce à vous !

L’année 2014 a été l’occasion de fêter les 10 ans de Anta Akhi France. Grâce à votre soutien, cette édition a été un plein succès, et notre dîner de gala a connu un rayonnement exceptionnel avec plus de 360 participants.

Cette année 2014 aura été marquée par un grand nombre d’innovations : mise en ligne du nouveau site, mise en place du système de paiement en ligne des dons, des inscriptions au diner, des cotisations… Ces évolutions nous permettrons d’accélérer le développement de l’association, d’accroître sa visibilité, de porter et défendre  nos valeurs de solidarité, de transparence et de modernité.

Notre dîner de gala de fin d’année a été honoré du parrainage de Franck Dubosc qui nous a émerveillés avec son humour et sa spontanéité. Les vidéos tournées spécialement pour le dîner ont permis de faire vivre à distance l’humanité et la chaleur du foyer de Anta Akhi au Liban. Nous espérons que vous avez apprécié ce moment privilégié.

Bilan financier de l’exercice 2014

Solde positif de : 125 229 Euros 

L’évolution de nos indicateurs sur 2014 est la suivante :

  • Le nombre de participants au dîner de gala a dépassé les 360 personnes, un nombre exceptionnel
  • La collecte des dons a été significative (Anta Akhi France et Bitche), 35 900 euros
  • La collecte auprès de sponsors est revenue ses plus hauts niveaux avec 33 750 euros

Notre contribution à Anta Akhi Iiban a connu une nette augmentation, et atteint 125 K Euros.

L'année 2014 est de ce fait la meilleure année de collecte depuis la création d’Anta Akhi France, et cela alors même que nous avons engagé des investissements importants, notamment dans le domaine du digital.

Perspectives pour 2015 : un plan de développement ambitieux

Après avoir passé avec succès le cap des 10 ans, notre équipe a l’ambition de continuer son action par un plan de développement ambitieux et de nombreuses initiatives : organisation de la course Anta Akhi en septembre, réflexion sur de nouvelles activités (culturelles par exemple), recherche de pistes de développement à l’international…. Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux contributeurs, qui souhaitent consacrer un peu de leur énergie aux projets de l’association, en s’intégrant dans notre équipe. Nous souhaitons notamment impliquer des jeunes pour qui ces actions sont une occasion de développer leur sens de l’action collective, de la solidarité, de l’initiative, … Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ces projets, et comptons plus que jamais sur votre soutien.

Bilan de l’année 2013

Année après année, nous pouvons nous réjouir de la fidélité de nos amis : sponsors, donateurs, participants à notre dîner annuel. Cette année aura été l’occasion d’avoir un nombre élevé de participants.

Vous êtes chaque année plus nombreux à constituer une table d’invités, ce qui est un excellent moyen de faire connaître notre association et son action à travers un acte de générosité. La progression des dons, qu’ils viennent directement ou à travers nos amis de la communauté de Bitche, est un grand signe encourageant. Nous rappelons à ce sujet que le régime fiscal permettant de déduire 64% des montants du revenu fiscal déclaré : ainsi un don de 200 Euros en coûte réellement 68 à un foyer fiscalisé.

Notre dîner annuel a été honoré du parrainage de Antoine Sfeir, dont le discours a su faire le lien entre la cause du handicap et certaines des valeurs fondatrices du Liban que nous aimons tous. Notre Président, nous a fait partager avec talent et humour des moments de vie de Anta Akhi au Liban. Nous tenons à remercier Nicole Chami Mouradian, qui a assuré l’animation de la soirée. James Fattori nous a une nouvelle fois fait le plaisir de sa présence amicale pour animer la vente aux enchères.

Enfin, nous sommes fiers de la qualité de l’accueil, inspiré par nos jeunes bénévoles qui assument leur mission avec beaucoup de professionnalisme.

Bilan financier de l’exercice 2013

Solde : 100 814 Euros 

L’évolution de nos indicateurs sur 2013 est la suivante :

-       le nombre de participants au dîner de bienfaisance qui a augmenté, à 225 personnes, soit 10 personnes de plus qu’en 2012 ;

-       la collecte des dons a augmenté, toutes sources confondues (Anta Akhi France et Bitche) ;

-       le montant collecté auprès des sponsors est en légère décroissance.

 

 

evolutions5.007

evolutions5.006

evolutions5.005

evolutions5.004

evolutions5.003

Transfert à Anta Akhi Liban en 2007 : 51 683 €. Environ 14% des besoins d’Anta Akhi Liban.

evolutions5.002

Transferts Anta Akhi France / Frais de fonctionnement Anta Akhi Liban

evolutions2.001 evolutions2.002

Nos soutiens

Je soutiens le prochain événement

Nos sponsors 2014
Sponsors PLATINIUM
  • Murex
  • Banque Audi France
  • Hiram Finance
  • Energie Europe Service
Sponsors GOLD
  • Noura
  • Blom Bank
  • Sami sa
  • SBA- Groupe Banque Libano-Francaise
  • Panouge
  • COMO- Mercedes
  • Nodus
  • Autoxpert
  • Risk Control
  • ASD
  • Derby
  • MEA
  • KTS
  • Hotel Nest
  • Ylios
  • Arc de Triomphe Auto
  • First Financial Consulting
Sponsors SILVER
  • Fransabank
  • Help Medical
  • Eurowings
  • 2CF Net Telecom
  • Doms
Sponsors BRONZE
  • Restaurant NAI
  • International Conseil Assurances
  • Agence Immobiliere Sainte Catherine
  • Credit du Nord

 

Nos partenaires 2014

Galerie Art Symbol

Scriptolaser

Mental Scenes

Haroun Printing

Fleurs et Feuillages du Monde- JAWAD Hajjar

Librada Farah

Elysees Shopping

Atelier Massis Creation (Sarkis Ajemian)

Maison Georges Hobeika

Restaurant Les Tablettes

Maison Rabih Kayrouz

Quai des Anges

L’Univers de Leo

Chateau Musar

Hotel Al Bustan

Hotel The Mark

Donald Laborie (sculpteur)

Galerie Alberio

Roula Faddoul

Roger Vivier

Arije

Georgia Stauffer

We Art Digital

Gilles Ramant (photographe)

Patisserie Baillon

Eurowings

Panouge

KTS